Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ca sera une grande surprise si Me Wade renonce à se présenter à la présidentielle de 2012 pour ceux qui connaissent bien le vieux et son parcours.

Oui surprise avec quelques scénarios :

  • Le Conseil Constitutionnel décide l’invalidité de sa candidature avec ses conséquences sur le pays et son parti, un plan B qu’il n’envisage nullement: orgueil, surréalisme, cupidité ou aveuglement ;
  • En cas de force majeur du président (on ne lui souhaite guère), une situation de crise au Sénégal (on ne le souhaite non plus.
  • Un putsch au sein du PDS (ça c’est leur problème pas des sénégalais)
  • Un report des élections d’une année voir deux pour permettre au président Wade de choisir son dauphin.

De notre point de vue, en dehors de ces scénarios,  Me Wade se présentera à ces élections lui face à une floraison de candidats indépendants qui auront comme seul objectif, malgré leurs parcours professionnels, se faire connaitre des sénégalais pendant ce rendez vous, et des candidats sérieux issus des grands partis organisés comme le Ps, l’Afp, l’Apr et du Rewmi.drapeau-senegal

On se prononce sur ces élections parce que en tant que sénégalais vivant dans ce pays.

Que nos hommes politiques nous excusent la politique telle pratiquée au Sénégal et un peu partout en Afrique ne garde plus sa noblesse originelle. Du pouvoir comme de l’opposition, si pour s’accrocher au pouvoir ou l’ambition de prendre ou reprendre celui-ci par le sacrifice de ce bas et innocent peuple, cette responsabilité morale et juridique leur suivra toujours. Le pouvoir judiciaire doit se saisir légitimement comme dans tous les pays qui aspirent aux droits universels pour juger en dehors de toute impunité cette minorité qui ne cherchera pas de paix dans ce pays connu pour sa stabilité et sa maturité politique.

Si le Sénégal se retrouve dans la violence avant, pendant et après les élections par la seule volonté d’une minorité d’hommes et de femmes politiques, la justice devra faire son devoir. On ne doit pas accepter le bonheur d’une minorité pour  le malheur de l’immense majorité qui n’aspire qu’à être gouverné par  des hommes intègres, éclairés, responsables, et qui tiennent leurs promesses. C’est très important à notre avis

Nous appelons solennellement aux acteurs politiques, sociétés civiles, mouvements de soutien ect… à travailler pour des élections libres et transparentes en Février 2012 au Sénégal au delà partout ailleurs en Afrique.

 

Tag(s) : #Propositions

Partager cet article

Repost 0