NGARYNIORO ( Ibrahima Sall )

Le Conseil Constitutionnel seul juge

24 Novembre 2011 , Rédigé par ngarynioro Publié dans #Réflexion

Depuis quelques mois, la scène politique sénégalaise est dominée par cette grande question : la recevabilité de la candidature du Président Me Wade.

Elle a pris une ampleur telle qu'après les évènements du 23 Juin 2011, le fameux jour où le gouvernement par le projet du ticket présidentiel avait tenté de faire passer par le biais de l’Assemblée Nationale. Cela s’en est suivi par son retrait après le refus d’une partie du peuple qui a menacé, brulé, on se rappel du feu sur l’Hôtel des députés. Une vraie révolution !

Il a fallu attendre le soir pour faire reculer sagement le gouvernement. Ce mouvement de révolte rappelons-le était dirigé par des jeunes « le Mouvement Y’a En Marre ».

Ce jour-là, le pouvoir avait-il pris peur ou va-t-il écouter à l’avenir la voix du peuple ?

Si le début était de barrer le ticket présidentiel pour éviter au Sénégal une dévolution monarchique, depuis cette date, une autre bataille s'en est suivie menée biensur  par l’opposition : il s’agit de la non-recevabilité de la candidature du président. Selon elle, au lendemain de sa victoire aux élections présidentielles de 2007, le président devant les caméras  du monde entier disait : « je ne peux plus me présenter car j’ai verrouillé la Constitution. »

Pour corriger cette erreur surement, le président assiste quelques semaines plus tard à une rencontre orchestrée par le Ministre de l'Intérieur Me Ousmane Ngom avec les chefs de village du Sénégal en affirmant ironiquement ma Waxon Waxett (je retire mes propos d'alors).rassemblement-23-juillet-copie-1.jpg

Le 23 Juillet, un mois après les évènements du 23 Juin, l’opposition pour renforcer sa victoire organise à la place de l’Obélisque avec tous les leaders politiques, sociétés civiles. Le soir c’est autour du pouvoir Me Wade  avec tous ses alliés comme pour rappeler à ses troupes en 2012 c’est lui le seul candidat.wade_23juillet2011_07250506-copie-1.jpg

Le débat est relancé depuis la condamnation de Malick Noel Seck, le président de la  Convergence des jeunes socialistes après sa lettre aux membres du Conseil Constitutionnel, et son transfert à Tambacounda selon les autorités pour des raisons de sécurité.

Pour terminer, depuis lundi, la mouvance présidentielle organise un séminaire à l’hôtel Méridien en invitant ou en payant ces sourciers blancs dans la perspective  d’évangéliser le pauvre peuple animiste noir sénégalais. Quelle farce ! Imaginez la réaction  du peuple français, britannique ou américain si des juristes soit disant éminants africains essaient de s'immicer dans la vie politique de leur nation ! j'imagine même c'est impensable !

Le Sénégal  des politiques est-il indépendant ? Vous avez la même impression que moi évidemment NON !

Nous avons foi, à la sagesse, au patriotisme des 5 sages du Conseil seuls habilités à prendre librement la  décision  dictée par notre constitution loin des arguments politiques (opposition comme pouvoir).conseil-consti-senegal-2011-13-oct.jpg

Lire la suite

NGARYNIORO 3 ANS DEJA !

3 Novembre 2011 , Rédigé par ngarynioro Publié dans #Coup de coeur

Il y a trois ans de cela, j’avais créé ce blog précisément à la veille de la victoire historique aux élections du président  Obama sur Over-blog. Trois années se sont écoulées, je ne trouve pas de mots pour vous exprimer mes remerciements à tous les visiteurs notamment aux fidèles que je connais très bien.

Vos suggestions, vos encouragements et surtout vos critiques sont toujours les bienvenus. Sans les critiques bien sûr objectives, rien ne marchera dans ce monde.

Avec vous, je voudrais partager ce beau clip souvenir d’Ismaël Lô «  Afrique Suñu »,

Lire la suite