Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une marche est légitime !

S’il ya un qui n’aime pas Sidy Lamine NIASSE, le patron du groupe de communication Walf c’est bien moi pour une et simple raison : ce Monsieur est un grand  donneur de leçons. Il pense être le plus intelligent des sénégalais. Il se range derrière sa télé ou radio pour se permettre de tout. Vous aussi certainement vous avez vos raisons personnelles de divergence avec cet homme.

Pour autant, cette image fausse qu’on lui donne est une pure fabrication du gouvernement et de sa famille médiatique. Je pense Sidy dérange parce que son groupe est le seul qui se pose véritablement comme seul contre pouvoir par des moyens dérisoires. Le groupe walf se place comme leader ou challenger face à la RTS malgré ses puissants moyens. Quelle que soit notre position, si vous pensez affaiblir le group walf à travers son patron financièrement, politiquement et moralement serait une erreur stratégique.

Si vous avez une bonne mémoire, sans ces médias libres et indépendants dans notre pays, il n y aurait jamais eu d’Alternance. Si la campagne de Diouf a échoué tout simplement il était déconnecté des aspirations profondes du peuple. Tout le monde se rappelle de la surprise de Diouf lorsqu’il déclarait ne pas être au courant le café et le lait se vendaient en détails dans les boutiques. Dans son palais, il était en permanence manipulé par son entourage. La propagande à court terme est très efficace mais à long terme je ne suis pas sur. Il n’a pas vu venir l’Alternance. La conscience collective sanctionna le Ps de Diouf et compagnies.

Pour le régime libéral, Wade doit se réjouir d’avoir une presse libre et indépendante comme walf qui donne la voix aux mécontents de l’Alternance surtout à l’échéance électorale. C’est un risque de vouloir étouffer cette voix populaire.

Quant aux patrons de presse et leurs journalistes, salir la profession pour des raisons concurrentielles est tout sauf la déontologie. Il est indigne qu’on se moque d’un homme de presse qui a  beaucoup fait pour la  profession. Comme tout citoyen il a le droit de faire sa marche où il veut et quand il veut. La force doit rester à la loi. Et la loi lui autorise bel et bien si on se réfère à la constitution. Même dans les grandes démocraties, surtout votre profession s’inspire de la France. Dans ce pays, si un journaliste écrit du n’importe quoi, au nom de la liberté d’expression, tous les journalistes vont se mobiliser pour soutenir ce principe.

Demain ça serait peut être 2stv ou Tfm. Le pouvoir étatique n’a pas d’amis mais que des intérêts. Encore une fois je ne suis pas un fanatique de walf et son directeur, mais par principe je suis à ses cotés. Alors du retenu et pas d’exagération. 

Voir les commentaires

L'école du Caméléon

Dans un discours Amadou Hampâté Bâ, le sage nous livre ici une vraie leçon de conduite de la vie comme à son coutume.

Le caméléon est un très grand professeur.

Regardez-le

Quand il prend une direction, il ne tourne jamais la tête. Faites comme lui. Ayez un objectif dans la vie et que rien ne vous en détourne.

Le caméléon ne tourne pas la tête mais c’est son œil qu’il tourne. Il regarde en haut, en bas. Cela veut dire : informez-vous. Ne croyez pas que vous êtes le seul sur la terre.

Quand il arrive dans un endroit, il prend la couleur du lieu. Ce n’est pas de l’hypocrisie. C’est d’abord de la tolérance et puis du savoir-vivre. Se heurter les uns les autres n’arrange rien. Jamais rien n’a été construit dans la bagarre. Il faut toujours chercher à comprendre l’autre. Si nous existons, il faut admettre que l’autre existe.

Si le caméléon avance, il lève un pied. Il balance ? Cela s’appelle de la prudence dans la marche.

Pour se déplacer, il accroche sa queue ainsi si ses pieds s’enfoncent, il reste suspendu. Cela s’appelle assurer ses arrières. Ne soyez donc pas imprudent.

Lorsque le caméléon voit une proie, il ne se précipite pas dessus mais il envoie sa langue. Si sa langue peut lui ramener, elle lui ramène. Sinon, il a toujours la possibilité de reprendre sa langue et d’éviter le mal. Allez doucement dans tout ce que vous faites.

Si vous voulez faire une œuvre durable, soyez patient, soyez bon, soyez humain.

Voilà. Si vous vous trouvez dans la brousse, demandez aux initiés qu’ils vous racontent la leçon du caméléon.

 

 

cameleon-orange.jpg

Voir les commentaires