NGARYNIORO ( Ibrahima Sall )

Afrique Debout !

11 Septembre 2013 , Rédigé par Ibrahima SALL

Depuis la vague des indépendances, l’Afrique se cherche et apparemment ne s’est pas trouvée.,

Elle recherche des voies du progrès de justice, de démocratie, de santé, d’éducation, d’agriculture, des infrastructures etc.… Ces facteurs qui devaient être mis en orchestre par une vision politique efficace de nos leaders. Si certaines élites sont entrain de faire des efforts dans ce sens, malheureusement une grande partie de la masse n’adhère pas à ces projets.

A travers cette situation qui n’a que trop duré, nous pouvons conclure à mis à genoux ce jeune continent qui est le seul à ne pas décoller. Dans la majorité des cas, formuler des critiques à la place des solutions pour son développement est devenu une facilité. L’intérêt particulier prime sur le général. On a toujours la malice d’orienter les débats sur des points non essentiels. Certains sont là juste à jouer au plus fins. Défendre ce qui marche toujours dans le bon sens et bannir le contraire. Certains n’ont pas la décence d’épouser les erreurs du passé pour pouvoir rectifier le présent et préparer le futur.

Oui comme si certains se prennent pour des intouchables, des supermen dans leur travail alors en réalité rien de tel. Des gens qui croient le progrès de la communauté est impossible et d’autres la majorité dans leur réaction de tous les jours : la violence verbale, le malentendu, des faces cachées dans tous nos actes. Hobbes avait raison l’homme est loup pour l’homme.

L’espoir que nous avions de ce continent était hyper grand et le désespoir que nous avons trouvé des autres nous met dans la réalité de nos propres obstacles de notre développement. Du coup on est minoritaire. Par ailleurs, on se lasserait vite de jeter l’éponge si l coup n’en valait pas le chandelle.

Le regard futur que nous avions est encore plus optimiste. Un conseil à toi le jeune comme moi ne te sent jamais seul ou complexé de ce travail qui portera ses fruits avec le temps et bien sûr avec une croyance inébranlable.

Afrique debout pour marcher sans arrêt ! Toujours !

Lire la suite

Vers une révolution scolaire des filles en Afrique

11 Septembre 2013 , Rédigé par Ibrahima SALL

Notre doyen professeur M. Dia de Supdeco nous disait dans la vie le bonheur se trouve sur le changement. Il faut fuir l’automatisme car ça diminue notre esprit créatif, notre développement personnel, qu’il nous faut aimer le changement car on y apprend toujours. L’aventure, la quête, la rencontre, Dieu merci, sont devenues notre maître mots. Avec le peu d’expériences d’Agent de crédit, un métier de terrain, mais pour la seule satisfaction des populations qui n’ont pas accès au système bancaire classique. Et cela me suffit largement. Notre seule satisfaction est notre travail puisse améliorer considérablement le bien être des populations, avec notre credo : un petit prêt, un grand progrès. J’ai la chance d’approcher l’horizon de cette Afrique qui passe inaperçue.

Je me trompe peut être à l’image de Descartes, sur cette population surtout du Nord (Matam), très intelligente mais qui manque d’éducation scolaire surtout la couche féminine pourtant plus active. Si certaines ONG travaillent sans relâche sur l’éradication de ce fléau, sans avoir une vision pessimiste c’est un long combat qui demande des stratégies efficaces.

Je pense que le gros du problème est une démission de certains parents qui n’impliquent pas assez leur fille à l’école, juste à un certain niveau. Tout simplement pour une « croyance collective » ils ne croient pas à leur réussite scolaire. Pourtant des exemples patents de haute personnalité émergent dans l’élite africaine comme Hellène Johnson Serlef, présidente du Liberia.

Selon notre appréciation, un autre facteur tel que le mariage précoce joue beaucoup sur l’échec scolaire des filles. Une fois mariée les tâches ménagères, une société très conservatrice etc deviennent des facteurs bloquants.

Pourquoi l’éducation des filles surtout doit-elle être une préoccupation pour nous ? En effet, comme disait Kocc barma éduque une fille et tu éduqueras une Nation. Cette question fait partie intégrante des objectifs du millénaire.

Maintenant il appartient aux pouvoirs publiques, aux citoyens ordinaires comme vous et moi de travailler pour que le Développement du continent soit avec la gente féminine.

Nous y croyons et vous ?

Lire la suite