Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il ne suffit pas seulement de faire de longues études pour être un grand homme d’affaires. En effet, en donnant une oreille attentive et des yeux un peu ouverts à des gens qu’on se dit « illettrés », "banabana" et  on se rencontre : sortir dans une grande école de commerce ou un université de renommé ne nous fait ce grand  business man.

Notre président M. Wade en estune parfaite illustration avec tous ses diplômes en poche faisant de lui l’homme le plus diplômé parmi ses pairs n’a rien servit car il est incapable depuis 10 ans de booster le pouvoir d’achat des sénégalais, de réduire les prix des denrées de première nécessité qui se sont multipliés par 5 voir plus pourtant lui ce professeur d’économies avec tenez-vous bien une fameuse formule à lui.

Depuis quelques années, on commence à enseigner l’éthique et le management dans les écoles de commerce comme la notre. Au finish mes camarades étudiants dans leur majorité sorte purifiés dans leur âme en y croyant comme Dieu de l’appliquer à la lettre une fois aux affaires en omettant une chose, des pratiques peu éthiques sont parfois nécessaires pour ne pas dire normales.

Les affaires dans une certaine mesure sont dénuées de moral avec deux exemples palpables:

Le marché de l’ognon au Sénégal avec une politique gouvernementale visant à protéger les producteurs locaux en suspendant d’une période donnée les importations en vue d’écouler leur produit, le consommateur local dans une analyse micro économique va chercher à maximiser sa satisfaction avec le minimum de ressources. Donc on voit bien qu’il n’achète pas toujours le produit pour aider ses producteurs. Il cherchera plutôt à trouver la qualité avec le moindre prix offert sur le marché. Par contre c’est aux politiques de les subventionner par des moyens matériels comme les tracteurs, les engrais avec en amont des formations adéquates à l’image du producteur américain, européen ou chinois, dans une économie globalisée marquée par la compétitivité  et la concurrence parfois féroces.

Enfin, face aux APE (accords de partenariat économisue) on a vu le tolet des fervents défenseurs des pays en développement qui dénonçaient un commerce inéquitable, deux poids deux mesures. Même s’il y a une immortalité dans tout cela, les dirigeants  européens sont élus pour satisfaire leurs citoyens, maintenir leur position dans l’économie mondiale, protéger leur marché par différentes stratégies. En aucun cas ils ne chercheront à développer l’Afrique à notre place parce que Sarkoky, Obama ou Hu Jintao aime sincèrement ce continent.

Alors n’est-il pas normal pour nos dirigeants de faire de même ? Si tu me comprends bien la ruse fait partie intégrante du business mais est-elle toujours éthique !

Tag(s) : #Réflexion

Partager cet article

Repost 0