Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une culture qui se recroqueville sur elle-même à tendance à disparaitre.


Aussi une culture qui s’ouvre sans limite aux autres  verra  inévitablement sa disparition avec un manque de repères. L a culture est l’âme de la société qui l’éclaire, le met en garde contre les menaces, de l’harmonie entre les membres de la communauté. La culture est un moyen pour l’homme de se sentir en sécurité dans l’état social contrairement à l’état de nature ou il était solitaire donc sans défense. La culture est en quelque sorte la religion avec ses dogmes. On y croit et se donne la bonne conscience de les justifier à chaque fois. La culture est la malice de l’homme à transformer le naturel par des astuces pour rendre la vie en communauté possible. Elle étouffe  positivement  le négatif de l’homme qui renonce à sa liberté totale, en contre partie vivre, en harmonie sans conflit  avec l’autre. La culture est spécifiquement temporelle et spatiale. Puisque nous ne vivons  pas dans un même endroit et chaque époque avec ses réalités expliquent la diversité culturelle.

La culture crée une mentalité qui se forge dès l’enfance pour murir à l’adulte. Cette mentalité portée comme un dogme et pour rien au monde on accepte de l’échanger ou la remettre en question. Normal dans la mesure où de l’initiation à la responsabilité on nous faisait croire les pratiques ancestrales représentent l’unique vérité. On ne peut pas du jour au lendemain changer d’avis tout en ayant une conscience tranquille.

Tout cela parce que j’ai constaté dans ma culture alpoulaar ou les autres, les traditions, us et coutumes sont  considérés seuls valables ou légitimes par les membres. Face à la fierté affirmée de l’autre, on a toujours cette tendance à se montrer insensible, cachée ou dévoilée. Ouvertement, nous assistons à un jeu pinc ponc. C’est bien mais en retour je me sens plus à l’aise dans la tienne.

Même adulte, on n’ose pas sortir de cette croyance collective et ancestrale pour une « mise à jour ». Les époques sont différentes, l’homme progresse, donc il faut tenir compte de l’évolution pour adapter la culture avec le temps. Ce qui se fait dans le temps par nos ancêtres   peut  se justifier : les codes de la société tels que le communautarisme la connaissance obligatoire de la langue, le partage, le respect, le mariage entre les membres du groupe, les rites…. Ces codes créent une barrière infranchissable en vue de protéger les membres contre la menace des autres. Si ces pratiques étaient légitimes dans le passé, elles ne sont plus valables maintenant. Le monde a évolué. Nous ne vivons plus seuls. Si on ne va pas vers les autres se sont eux qui seront chez nous avec plus de force pour nous imposer les leurs. N’ayons pas peur de s’élever sans perdre notre dignité en allant vers les autres pour puiser ainsi le positif, comparer en  enlevant  le négatif en nous. Dans ce sens, notre culture sera beaucoup plus riche et mieux protégée. « L’avenir appartient au métissage culturel » affirmait Léopold Sédar Senghor.

Tag(s) : #Propositions

Partager cet article

Repost 0