Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De la Téranga à la Terreur, le Sénégal a changé de visage. Terreur qui a pris son envol dans les réseaux sociaux pour atterrir dans la rue insurrectionnelle.

La classe politique dans son ensemble tente de réveiller les démons de la crise Casamançaise et personne n’alerte.  Celle-ci a causé le ralentissement ou la stagnation économique malgré le potentiel de cette partie du Pays et l’investissement concrète de l’État du Sénégal comme symbole le pont de la Sénégambie.

Les acteurs politiques, soit pour se maintenir soit pour accéder au pouvoir, sont capables d’utiliser la manipulation en foulant les fondements de la nation sénégalaise dont le chef d’œuvre est Senghor catholique et sérère depuis vingt ans a dirigé ce Pays majoritairement musulman.

Le jeu de l’ethnicité, la religion, le genre a pour seul Objectif le Pouvoir. On encourage les insultes, les injures, les contre valeurs, la violence.

On continue de nous (la jeunesse) vendre un rêve uniquement basé sur un homme providentiel. La vérité, ni Sonko, ni Macky ne peut pas donner du travail à toute la jeunesse. Par contre ils peuvent créer un environnement propice à l’emploi des jeunes qui passe par la formation professionnelle. Avec l'évènement des centres de formation  à l’image des ISEP on attend des propositions non des débats qui ne nous mènent pas dans le chemin du véritable Développement. Le discours politique actuel ne propose pas des alternatives dans les tous domaines pour changer l’existant.

En observant le Sénégal actuel, on se désole du niveau des débats publiques concentrés sur des personnes et non des projets. Même si, vous n’êtes pas du côté du pouvoir y’a une seule manière de le corriger : les URNES. Le pouvoir actuel il faut être aveugle ou nihiliste pour affirmer que les choses ne bougent pas. Le Sénégal a fait un grand Bon avec le président Macky Sall. L’opposition doit être républicaine en respectant les institutions et les hommes qui le dirigent. Le Pouvoir aussi doit encadrer, protéger les hommes qui incarnent l’opposition car ils sont des sénégalais libres de dire non à un régime quel qu’il soit il sera temporel et jamais éternel. Ils sont libres de faire leur marche mais ils ne sont pas libres d’appeler à la violence ; de donner des consignes pour éventuellement attaquer les domiciles des hommes du pouvoir.

Toi le politique parlez-moi de vos projets dans le domaine de l’Agriculture pour atteindre la sécurité alimentaire.  Avec le voyage du Président Sall en Russie, même si c’est dans le cadre de la Présidence de l’Union Africaine entant qu’africain qui aspire toujours à son décollage économique comme les Indes, La Chine, le Brésil…, nous sommes meurtris, gênés par l’échec de nos dirigeants. L’Afrique ne devrait guère qu’émender si les administrations successivement avaient joué correctement leur rôle ; soucieux de l’avenir de leurs concitoyens, on arriverait jamais à cette situation de dépendance. Les Terres arides sont là, l’Eau, le Soleil, la Jeunesse. L’Afrique est riche mais nos dirigeants avec la complicité de leurs homologues (européen, asiatique ou américain) vont jamais défendre nos intérêts. C’est à eux de prendre le courage de Lumumba  pour bien négocier et sortir de l’influence de l’occident.

J’appelle toi le jeune à attendre des hommes politiques des programmes réalistes et ambitieux  pour mieux choisir nos députés au 31 Juillet, notre prédisent en 2024.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :