Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En politique, si conquérir le Pouvoir se justifie par tous les moyens  alors gouverner deviendra Dictature, pensée unique avec la légitimité de la force étatique.

Dimanche dernier, les sénégalais ont voté avec un taux de participation faible qui se justifie par plusieurs facteurs, sans connaitre les tendances qui confirment la certitude, au soir certains jubilaient tout en sachant le basculement peut venir dans des zones favorables au régime actuel. Cela n’a pas suffi, on utilise les médias, les réseaux sociaux pour stigmatiser le vote de certaines zones au détriment d’autres ? Cela se résume par une seule interrogation pourquoi des sénégalais ont voté Benno notamment au Fouta ?

On a ramené le débat dans une bassesse indigne au pays de Senghor. Pour comprendre, il faut analyser sous un angle politico économique  et non « Neddo Ko Mbadoum ». Un homme politique par essence a une base politique de l’affectation qui n’a rien avoir avec les programmes. Je me limiterai seulement à Ousmane Sonko qui gagne dans une grande partie de la Casamance et personne n’en parle dans un plateau de Télé ou de Radio et Benno gagne Podor et Matam on nous tympanise. La raison est simple la différence vient de ce côté et ça fait Mal.

De 2012 à 2022, le régime actuel contrairement au passé a transformé, désenclavé, réglé la question de l’équité territoriale le thème tant chanté par Ousmanr Sonko alors le Président de la République vient de faire une Révolution dans ce sens. Le désenclavement de l’ile à Morphile, du Dandé Mayoo, de la route nationale de Ndioum à Tamba passant par Ourossogui et Bakel, des ponts, des forages, les efforts du PUDC…

Pourquoi alors un électeur qui voit du changement dans ce régime s’aventurerait à des gens qui ont des discours ethnie cistes, des insulteurs même nos chefs religieux ne sont pas épargnés. La paix du Sénégal repose sur la Nation soudée de Senghor, de l’État fort de Diouf, de l’Économie de Wade et de la transformation structurelle de Sall. Si on interroge un sénégalais il ne te dira jamais le Président n’a pas travaillé. Un seul problème là où je suis d’accord avec l’opposition, l’instrumentalisation de la Justice, la Corruption même au sommet de l’État.

Pour sortir par la grande porte, il devra rectifier en bannissant l’Impunité de quelque bord il soit, renforcer l’indépendance de la Justice, organiser une transition démocratique en impliquant tous les acteurs politiques Karim Wade et Khalifa Sall y compris par une amnistie. Le président choisirai dans son camp un Dauphin consensuel dès maintenant. Pour sauver le Sénégal, il faut travailler pour nous éviter la malédiction du Pétrole et du Gaz (un article à venir). La responsabilité et le patriotisme obligent l’opposition comme pouvoir à discuter ENSEMBLE  les questions nationales comme cela se fait dans les grandes démocraties.

Attention !!! les occidentaux nous guettent et sont prêts à tout pour bruler le pays pour leurs propres intérêts notamment Macron le Dracula.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :