Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un an jour pour jour, l’Amérique marqua encore une fois l’histoire du monde, en élisant, pour la première fois, un Homme de couleur à la tête de la haute magistrature. Cet évenement marqua à jamais les livres de l’histoire quant on fait une petite rétrospective de son évolution.
 
Son élection a sucité autant d’espoir comme son slogan « yes we can » dans son pays comme partout ailleurs dans le monde.Depuis la seconde guerre mondiale, je pense, sans risque de se tromper, un évenement n’a sucité d’intérêts, dans les continents.
 
En ce qui nous concerne nous africains, il faut tirer tous les enseigenements. Cette élection ouvre la voie à toutes les portes qu’on pensait être fermées à jamais.Dans l’histoire des peuples, nous avons encore une fois la preuve que les revirements de situation sont toujours probables.
 
C’est vrai que la démocratie ne se fait du jour au lendemain, mais nous essaierons dès maintenant de nous donner les moyens pour sa concrétisation. Le clientélisme, la politique du ventre, la corruption, le gain facile, la place, le pouvoir, l’avoir… il est impératif pour nous de tourner le dos à cette main « empoisonnée » pour voir l’intérêt général. N’ayons pas peur de mourir pour la justice, la démocratie… Nos ancêtres qui nous ont précédés ont lutté contre la colonisation, la décolonisation, la mondialisation maintenant. Pour cela ils seront toujours nos références.
 
Nos dirigeants doivent comprendre qu’on élise pas un roi mais un serviteur. C’est le peuple qui le confie à qui il veut. Au moment de rendre des comptes, il en prendra toutes les conséquences qui s’imposent. Le patriotisme africain doit être une réalité. Nous devons nous regardés comme africain avant tout puis sénégalais, malien…
Prenons notre indépendance économique. Soyons unis pour mieux négocier pendant les grandes conférences par exemple à l’Assemblée annuelle des Nations Unies, le G20, à copenhague sur le changement climatique pour vraiement donner notre point de vue. Dans l’unité on sera entendu à l’image des puissances américaine ou européenne. D’avance si nous nous disonsque le chemin est plus difficile que sa réalisation nous serons jamais au bout de nos rêves.

Depuis les indépendances, on nous faisait croire que l’Afrique est condamné avec ses maux : la guerre, la famine, la maladie, la pauvreté, l’ignorance… Bien vrai que ce cliché n’est pas totalement faux, cet élection nous permet nous les africains d’être optimiste. Oui
  nous pouvons changés les choses si nous le voulons vraiment. Pour ce faire, il faudra d’abord répendre la démocratie partout en Afrique par des élections libres et transparents. On doit plus toléré les couts de force des généraux. Il faudra travaillé sur l’intégration des peuples.
Réunissons sur ceux qu’on a divisé pendant des siècles.
Supprimons ces soit disant frontières nationales. Il y’a qu’une seule nation ; C’est la nation africaine.
La liberté de circuler surtout des personnes ne doit plus être un problème.
L’indépendance économique passe par une monnaie unique forte à l’image du Dollar ou de l’Euro.

Si chacun dans son coin, avec une providence sceptique, jamais on y arrivera.

Collectivement si chacun y croit on pourra pourquoi pas dans les années très proches voir se concrétiser la RENAISSANCE AFRICAINE et dire afin YES WE DID !!!, nous l’avons fait.
                                                                                                                      
 Ibrahima SALL
Tag(s) : #Coup de gueule

Partager cet article

Repost 0