Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me promenais un jour à Dakar et une image m’a soudainement frappé. Je voyais nos chers compatriotes se ruaient vers les ambassades en faisant la queue comme des animaux qui vont à l’abattoir. Parmi ces personnes, je parie, des gens qui gagnent bien leur vie au Sénégal et laisse Tout pour un pari fou que le paradis ne se trouve pas mais ailleurs. D’autres, en clandestine, choisissent les pirogues pour se donner gentiment la mort. Quel suicide ! C’est le sommet de l’irresponsabilité. Un constat qui me révolte, saigne mon cœur. Alors POURQUOI ?Pour quelles raisons, on se donne au tant de moyens, de mal, pour chercher quelque chose qui est sous nos pieds.


Nous sommes tous aveugle dans ce système que  nous acceptons fatalement. Si on inverse cette énergie pour le service de notre nation, nous ne saurions pas là aujourd’hui. Devant l’histoire, même si nos dirigeants sont en partie responsable, il ne faut jamais oublier qu’aussi le peuple n’est pas totalement blanchit. Le culturel, le religieux nous dresse derrière cette barrière « génétique » pour sortir du naturel et aller vers l’évolution, la Révolution.Chacun dans son coin, cherche avant tout à sauver sa peau : une légitime soit disant légitime. C’est faux de croire pour la formule magique. Il serait beaucoup plus subtil de regarder un peu l’intérêt général. Les autres à qui nous regardons si bas avec cette complexité (qu’on a l’impression restera à l’éternité) ne sont pas des surnaturels. Ils sont comme nous. Essayons de voir, comment ils ont fait pour arriver là aujourd’hui. Ils sont aussi vulnérables que nous. Mais leur force, ils ont l’art de le cacher.A la recherche d’une formule magique, la seule pour moi qui soit valable est le Travail. Si on se disait la vérité, nous ne travaillons pas. Un exemple concret, à l’image du service public au Sénégal ; l’absentéisme, le non respect du travail, la corruption sous toutes ses formes, le manque de motivation des travailleurs qui ne craignent rien car à la fin du mois, nous les contribuables ont paient des gens qui ne le méritent pas. Le mode dans les bureaux n’est pas la méritocratie, c’est les relations parentales, politiques, ethniques, religieuses…Nous sommes au antipode  des « hommes qu’il faut à la place qu’il faut ».


Pire encore tout le monde accepte ça comme Normal. Il ne suffit pas d’être le meilleur dans les études, en entreprise, mais estime toi heureux d’être dans ce cercle vicieux des relations. Mieux vaut avoir la chance que la licence. Les compétences on s’en fou. Comprenant cela des sénégalais, nos dirigeants jouent le jeu très bien. Après que se passe t-il ? On crie sous tous les toits ces politiciens sont tous pareils. C’est nous qui sommes ingrats envers nous-mêmes. L’égoïsme c’est de chercher que son intérêt et non pas celui de la communauté.


Pire encore on n’aime les gens  qui cherchent à changer cette situation. On est face à un lobby si puissant, violant composé de voyous, de faillant. Parce que en dehors de ce système qui fait bien leurs affaires, ils sont appelés à disparaitre face à un nouvel ordre.

Le peuple est fautif dans cette histoire. Oh la méritocratie !!! Vous répondrez t on avec une telle arrogance, unitile ce slogan au Sénégal. Quel terme Imbécile inadéquate, stupide pour bon d’entre nous.

Notre Sénégal brûle petit à petit et chacun dans son coin ferme les oreilles et se couvre les yeux pour attendre tranquillement comme un « sort divin » la mort qui est si provoquée depuis la naissance. Nous allons droit au  mur et on ne fait rien.


Avant l’indépendance, après l’indépendance, mon peuple se condamne dans ce carcan de faiblesse. On y peut rien. C’est la volonté de Dieu. Faux Dieu n’est rien dans cette histoire. Le travail est le seul remède. L’Allemagne et le Japon après la guerre était à niveau zéro. Mais regarde aujourd’hui leur situation : 2eme et 3eme dans tous les domaines. En y regardant de près le résultat n’est pas si magique que ça? Ils ont travaillé tout simplement. Notre mal est que nous ne travaillons pas.Même pas un petit frémissement de la part du peuple qui aspire au changement n’est détectable.On ne rêve pas et on ne se donne pas les moyens de rêver.


Chaque partie du monde est un paradis. Mais il appartient aux gens qui y vivent de créer ce paradis.

 

Tag(s) : #Coup de gueule

Partager cet article

Repost 0