Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le vrai débat !

Finalement le Conseil Constitutionnel a validé sans surprise la candidature du président Wade, le vendredi dernier vers 18 heures. Aussitôt la nouvelle tombée plusieurs personnes se sont descendues dans la rue pour manifester énergiquement contre cette décision du conseil qu’elles jugent anticonstitutionnelle.

 431488_264045140332595_100001813330852_630375_1832-copie-1.jpg
Comme dans notre précédent article (Le Conseil Constitutionnel sénégalais seul juge sur la recevabilité des candidats)  je continue à défendre ce jugement quoi qu’on en dise.  Je le réaffirme pour qui veut l’entendre même si la sagesse, l’éthique… n’ont pas convaincu le vieux  de déposer son armure. L’éthique n’est pas le droit selon le professeur Djibril Sakho nous rappelez le juge Kéba Mbaye l’hors de sa leçon inaugurale à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar avec comme sujet : l’éthique, aujourd’hui.62905-400-300.jpg
Il faudra que les manifestants, les leaders d’opposition cherchent les causes premières. Depuis les indépendances presque la majorité des Etats africains n’ont pas définis les bases d'une réelle démocratie. En Afrique pour parler d’une manière générale, on a l’impression d’élire un chef plutôt qu’un serviteur dans la conscience collective. Ils ont tous des régimes présidentiels forts sans réel contre pouvoir. La colère contre la décision des 05 sages n’est pas justifiée à notre niveau. Un président qui nomme tous les juges, leur indemnise  à hauteur de 5 000 000 chacun, leur offre des voitures de luxe et d’autres faveurs non officiels comment certains peuvent-ils imaginer avec cette épée d’Damoclès un verdict qui invaliderait sa candidature. Assemblee_nationale-Senegal-.jpg
Je pense que la solution c’est de réfléchir ensemble pour bâtir une république où il y’aura une réelle séparation des pouvoirs, une bonne gouvernance, des mécanismes de contrôle puissants et indépendants. 
Pour terminer, je demanderais aux jeunes comme moi d’éviter de casser les lieux publics bâtis par notre propre argent, l’argent du contribuable. Tout le monde aspire à la liberté c’est vrai de même on peut tout obtenir dans la paix. D’illustres personnalités d’ici Cheikh Ahmadou Bamba, Maodo Malick Sy, Limamoulaye, Baye Niass, Seydou Nourou Tall, le cardinal Yacinthe Thiandoum et d’ailleurs Ghandi, Mandela, Martin Luter King, et j’en passe nous ont montré la voix .
Alors la patience ne s’impose telle pas jusqu'au  26 février moins d’un mois pour tourner définitivement la page de Wade si t’elle est la volonté populaire ?

clovis simard 23/10/2012 01:42


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.21- THÉORÈME des POUVOIRS. - Le pouvoir une folie ?