Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bamba Dieye entre dans l'histoire et Wade ?

La scène s’est déroulée hier après-midi devant les grilles de l’Assemblée Nationale du Sénégal. Un Monsieur avec son bandeau des couleurs de la Nation qui descend discrètement dans sa voiture et le vigile ne lui prête pas attention. On dirait il est un habitué des lieux. Tout à coup le bruit court vers ce lieu et les regards s’y tournèrent. Une discussion houleuse, des échanges parfois même violents entre le vigile et les compagnons de ce Monsieur. C’est Bamba DIEYE, le débuté sénégalais, maire de Saint Louis, leader du FSD/BJ et candidat à la présidentielle de 2012 qui s’est enchaîné aux grilles de l’Assemblée.

bamba

Le soir sous tous les bouquets et surtout l’internet, l’image fait le tour du monde.

Il était venu protester contre cette loi diabolique par des armes pacifiques visant en quelque sorte à supprimer le 2e tour présidentiel. Car cette loi permet à 25% seulement d’être le Président de la République et en parallèle la nomination du Vice président.Pari réussi, je pense tout le Sénégal a apprécié à sa juste valeur ce geste symbolique qui combat contre le mal politique. Loi diabolique dans la mesure où Wade et son camp savent bel et bien que les sénégalais leurs ont tourné le dos. Partout au Sénégal, cette conscience est partagée. Et tous sont très impatients d’être le 26 Février 2012, le jour de l’élection pour participer à la fin du régime libéral.

Maintenant, ils sont désespérés et chercheront par tous les moyens à se maintenir au pourvoir par la loi et je pense ils vont recourir par la force.

Jamais le Sénégal n’a été sous surveillance policière. Même avec l’armée, ma conviction personnelle est le soulèvement populaire (nous le désirons guère, pas aujourd’hui,  ni demain pour notre pays) est une arme puissante. Regardons les régimes très policiers des pays arabes pourtant il a eu bel et bien le Printemps arabe. Wade même a vu ça de ses propres yeux avec son ancien ami qui lui souhaitait un jour ici à Dakar Président à vie. Le pouvoir lui échappe petit à petit. Même si danscette histoire on est de tout cœur avec Kadhafi contre l’injustice des puissances occidentales.

arton1756-efcd6

Ce 21 Juin 2011 restera graver à jamais dans les annales de l’histoire politique du Sénégal.

Me Wade nous vous invitons à sortir par la grande porte et l’histoire vous glorifiera certainement. L’alternance n’est pas une fin en soi mais un éternel recommencement pour reprendre les mots du Sage Kéba Mbaye. Il faut l’accepter pour le bien de la santé démocratique. Vu ton âge, Me Wade vous devrez vous comporter comme le gardien, le sage de la Constitution au lieu d’être aveuglé par les appels de tes lieutenants. Vous vous battez maintenant pour eux.

Monsieur le Président, la balle est dans votre camp pour retirer ce projet visant à modifier la constitution pour des raisons électoralistes, donc infondées pour la Paix, la Stabilité de notre grande Nation.

UN PEUPLE, UN BUT, UNE FOI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :